vous souhaitez
être contacté
HORAIRE D'APPEL

Marchés et placements n°104 : Volatilité

Source DNCA :  « La semaine a continué d’être animée sur les marchés actions avec notamment de fortes volatilités intra journalières sur les indices européens. Les bons chiffres du PIB américain en 2013 ont légitimé l’adoption d’une politique plus restrictive de la Fed annoncée le 29 janvier (rachat d’actifs de 65 md$ par mois contre 75 md$ auparavant).

Les monnaies des pays émergents ont encore une fois beaucoup souffert des rumeurs et annonces concernant la politique monétaire américaine qui se combinent parfois avec des problèmes plus structurels (tensions politiques, creusement des déficits courants, inflation galopante).

Le début des festivités du Nouvel An chinois va permettre de mesurer l’allant de la croissance et de la consommation de l’Empire du Milieu.

La zone euro poursuit, elle, sa rédemption auprès des investisseurs internationaux offrant une visibilité monétaire, une stabilité financière et une meilleure gouvernance institutionnelle et politique. A noter que les conditions de refinancement de l’Italie et de l’Espagne continuent de s’améliorer.  Il ne lui manque plus que la croissance économique attendue autour de 1% pour l’année 2014 et la baisse concomitante de son taux de chômage.

La hausse de la volatilité n’est jamais un moment agréable à vivre, surtout parce qu’elle correspond souvent voire toujours à des phases de baisse et des inquiétudes exacerbées. Elle traduit aussi la peur de la contagion de la situation déséquilibrée de certains pays émergents aux économies développées. Cependant, pour ceux qui disposent de liquidités, ces corrections un peu brutales permettent aussi de saisir de belles opportunités sur des actifs de qualité décotés notamment dans la zone euro.

A noter depuis le début de l’année, la bonne tenue des fonds de valeurs décotées et des petites et moyennes capitalisations.

Dans ce contexte exacerbé, les réactions sont parfois brutales et excessives à la suite soit d’avertissements sur résultats, soit de liens de causalité un peu rapide (ex M&G Global Dividend a souffert de la dépréciation d’ Aberdeen, société de gestion spécialisée sur les émergents).

François PASQUIER,
Le 3 février 2014

> Suivi des OPCVM

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures

> Nos portefeuilles de référence


Évolution graphique des portefeuilles de référence depuis le 1er janvier 2005