vous souhaitez
être contacté
HORAIRE D'APPEL

Point marchés financiers

Les marchés enregistrent  à nouveau une violente correction d'une intensité supérieure à celle ressentie début juillet lors de la crise grecque.

Le CAC40 a reculé de 12% au cours des cinq dernières séances de bourse mais reste en hausse de 2,6% depuis le début de l'année. La principale différence est que la correction en cours a affecté tous les marchés et particulièrement les marchés émergents.

Le déclencheur a été l'ajustement de la parité du yuan qui a, à nouveau, inquiété sur la décélération de l'économie chinoise. Ce facteur, conjugué avec la forte baisse du prix du pétrole, a réactivé la crainte d'une déflation mondiale. Cela a entrainé une baisse du prix des actions, une appréciation des obligations souveraines allemandes et américaines et une dépréciation du dollar, le relèvement des taux attendu pouvant être différé.

L'amplitude des réactions du marché résulte de l'étroitesse des marchés à cette période de l'année.

La volatilité accrue des marchés depuis quelque temps résulte de leur dépendance excessive de la politique monétaire des banques centrales et des incertitudes qui en résultent.

Ces réactions épidermiques ne doivent pas masquer l'amélioration conjoncturelle en cours aux Etats-Unis et en Europe ainsi que la qualité des résultats des entreprises qui ont tiré parti de la baisse des coûts de financement et du prix des matières premières. Elles ne doivent pas non plus occulter les effets de la relance monétaire tant sur les allocations d'actifs que sur les opérations de fusion-acquisition.

Enfin, il ne faut pas sous-estimer ni la capacité des autorités chinoises à soutenir l'activité ni la détermination des banques centrales à enrayer les pressions déflationnistes.

Hier la Grèce, aujourd’hui la Chine, demain une autre raison à cette volatilité sur les marchés financiers. Aussi faut-il raison garder et éviter de sur-réagir.

Dans cette perspective d'une volatilité accrue, nous avions augmenté dans nos allocations et recommandations la poche des fonds flexibles, pour donner aux gérants, au travers de différentes stratégies, la capacité d'ajustement nécessaire pour traverser au mieux ces périodes troublées. Cette stratégie reste bien adaptée.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous pour échanger sur votre allocation personnelle.

Vos dévoués,

Patrick GANANSIA
François PASQUIER

Rédigé le 24 août 2015