vous souhaitez
être contacté
HORAIRE D'APPEL

Patrimoine

Vous souhaitez créer, développer, gérer ou transmettre votre patrimoine : la passion d’Herez est de vous accompagner.

Le patrimoine est un héritage construit de toutes pièces par l’Homme et transmis aux générations suivantes. Culture, histoire, langue, système de valeurs, monuments, œuvres artistiques…, constituent les richesses premières des hommes et des pays devenues intemporelles, universelles, en traversant les âges.

En préservant ce Patrimoine, l’Homme s’est doté des moyens de construire son avenir. Il en va de même pour ses biens privés et professionnels, dont seules la préservation, l’optimisation et la transmission sont garantes d’un « à venir » serein. C’est dans ce constat que se fonde la raison d’être d’Herez qui se passionne pour ce que construit chacun de ses clients.


Pour plus d'informations, contactez-nous

> le patrimoine passion

A l’origine, la création d’Herez a été motivée par la passion d’un homme, Patrick Ganansia, son fondateur. Son intérêt pour ce qui construit les hommes, son goût pour l’échange, sa curiosité et son envie d’être utile l’amènent très rapidement à s’intéresser à la gestion patrimoniale, une manière pour lui d’accompagner les autres dans la construction du patrimoine qui leur ressemble.

Les assister dans leur réflexion stratégique et dans la mise en place des solutions qui leur correspondent le mieux s’impose alors comme une évidence porteuse de sens. Car quel que soit leur âge, une stratégie de construction d’un patrimoine sur-mesure peut être mise en place.

> patrimoine culture

Portée par la démarche de son fondateur, Herez dispose d’un regard aiguisé sur les différentes formes de patrimoine. Cette manière d’appréhender le patrimoine dans toute sa dimension lui permet d’offrir une autre vision et des options différentes à ses clients. Ainsi, en fonction de votre profil, Herez vous aidera à développer une stratégie patrimoniale basée sur l’immobilier, les produits financiers, les devises, l’or ou encore l’art.

Toujours à l’écoute des aspirations de ses clients et à l’affût des tendances, Herez se distingue par sa créativité qui est intimement liée au regard qu’elle porte sur le monde en général et sur celui de l’art en particulier.

> patrimoine métier

Le patrimoine couvre une large gamme de métiers parfois complémentaires. Parmi tous ces métiers, celui de Conseiller en gestion de patrimoine requiert des qualités d’écoute, d’analyse et un savoir-faire nécessaires à l’établissement d’une vraie relation de confiance. Il lui est également impératif de connaître les grandes tendances de l'économie et de disposer d'un solide bagage technique dans les domaines juridique, financier, économique et fiscal.

La diversité des produits financiers et des possibilités de gestion lui impose en outre d’avoir un excellent niveau de culture générale et de développer une curiosité permanente des évolutions. Tous ces prérequis forment le socle de l’expertise Herez et sont garants de la qualité de ses recommandations et de sa gestion.

> FESTIVAL PHOTO SAINT GERMAIN

Créé en 2010 par Juliette Aittouarès, directrice de la Galerie Espaces 54, le festival Photo Saint- Germain fête cette année sa 4ème édition.
Du 7 au 22 novembre, il rassemble une quarantaine de galeries, institutions, centres culturels et librairies de la rive gauche autour d’un parcours photographique : expositions, projections et rencontres viendront rythmer la programmation.

Pour ses 20 ans, HEREZ a décidé de continuer d’accompagner le patrimoine photographique en étant partenaire du Festival Photo Saint-Germain 2015.


> Quelle place pour l'art dans votre patrimoine?

Pour ses 20 ans, Herez a décidé de continuer à soutenir le patrimoine photographique et devient le partenaire officiel de Photo Saint-Germain 2015. A ce titre, Patrick Ganansia participait le 17 novembre dernier à la maison de l’Amérique Latine à une table ronde sur la passion et la transmission d’une collection photographique et ses enjeux. Quelle place pour l’art dans le patrimoine tant en terme de placement que de vecteur de valeurs et de transmission ?



> Mécénat : Bourse du Talent Photo

La  Bourse du Talent soutient chaque année la photographie émergente et vise à récompenser le talent des jeunes artistes dans quatre catégories : reportage, mode, portrait et paysage.  Les gagnants exposeront  pendant 6 semaines à la Bibliothèque Nationale de France (BNF). Il s'agit le plus souvent pour ces jeunes photographes de leur première reconnaissance professionnelle et artistique.

'Si Herez a choisi pour une cinquième année consécutive d’être partenaire de ce prix, c’est parce que nos deux univers se parlent. Protéger, préserver et gérer son patrimoine aujourd’hui pour mieux le transmettre demain, s’inscrit comme une ligne directrice de notre activité professionnelle qui se reflète dans la Bourse du Talent'. 

Patrick Ganansia, associé - gérant 




> Le talent devient majeur

Créée en 1998, la Bourse du Talent a pour but d’aider les jeunes photographes à trouver leur place dans un milieu professionnel où il est difficile de se faire connaître.

Aujourd’hui, plus que jamais, la Bourse du Talent joue son rôle de révélateur de talent, et sert de tremplin aux acteurs de la jeune photographie.

Parfaite illustration de la création contemporaine, la Bourse du Talent a participé à écrire, de façon pertinente, en phase avec la réalité, une page de l’histoire récente de la photographie, réunissant un grand nombre de photographes portés par un engagement et une implication similaires.

Ce prix né avec le nouveau siècle récompense les talents émergents de la photographie. Il atteint aujourd’hui l’âge de raison. Une occasion de faire le point et d’ouvrir les perspectives pour de prochains rendez-vous.

Le parcours de ce jeune prix, c’est celui de la novation, initiant de nouveau protocoles dans le soutien aux jeunes créateurs. Son rythme est soutenu, il propose une lecture et une sélection 4 fois par an, dans 4 catégories : reportage, portrait, mode et paysage.

Le prix est accompagné par un réseau de professionnels de la photographie, experts en cinq domaines significatifs : la presse, la galerie, le commissariat d’exposition, l’édition. Ce sont eux qui constituent les jurys, auquel un photographe professionnel est systématiquement associé. Ils participent à la légitimité et la forte notoriété de la Bourse du Talent dont l’expertise marque et dessine le parcours des photographes.

Elle situe au cœur de son action la mise en réseau et la visibilité. Une exposition à la Bibliothèque nationale de France (BnF) présente le travail des photographes retenus et des coups de coeur. Partant du principe que la création ne peut être distincte de l’histoire et du patrimoine, la Bourse du Talent offre aux photographes d’entrer dans les collections de l’institution.

Ce sont précisément les couleurs de la jeune collection que la Bourse proposera de dessiner tout au long de l’année. À travers une série de rendez-vous les jeunes collectionneurs seront invités à rencontrer les jeunes créateurs. C’est ensemble qu’ils vont développer et écrire les nouvelles pages de la Bourse du Talent. Le rôle de chaque collection est intimement associé à l’histoire de l’art. Le talent de la création, c’est aussi celui de la passion des jeunes collectionneurs.

En 2016, je donne rendez-vous au talent de la collection.

Didier De FAŸS
Achevé de rédigé le 5 mars 2016
Rédacteur en chef du magazine Photographie.com


bt



> 64ème Bourse du Talent : Architecture, Paysage & Espace

Nous nous sommes retrouvés pour la deuxième fois consécutive à la nouvelle adresse de la Bourse du Talent, au 316 de la rue Saint Martin, dans ce quartier qui accueille de plus en plus de galeries. Photographie.com l’utilise pour y exposer aussi bien des tirages d’anciens lauréats de la Bourse du Talent que des photographes qu’elle souhaite soutenir. C’est au centre de cette grande pièce lumineuse que les débats se sont tenus. Les 12 dossiers présélectionnés de la bourse “architecture, paysage & espace” y étaient disposés. Cette fois-ci ce ne furent pas les porfolios qui ont tournés de mains en mains, mais le jury qui passait de chaise en chaise pour atteindre le sujet suivant. C’est dans ce mouvement perpétuel que les langues se sont lentement déliées.


> 63ème Bourse du Talent : Mode, Octobre 2015

 Au fond d’un café du 3e arrondissement de Paris se déroule le jury 2015. Le verdict sera dévoilé à quelques mètres de là, dans une galerie où quelques images de la précédente Bourse du Talent mode ornent les murs. Dans une lumière chaude et paisible, où règne une ambiance rappelant les cafés littéraires d’une époque révolue, une longue table noire et blanche arbore les 12 dossiers pré-sélectionnés. Certains sont mis en scène dans des boîtes aux tirages méticuleusement réalisés, d’autres juste glissés dans des enveloppes plus passe partout. Le jury accueille pour la première fois un ancien lauréat d’une précédente bourse, photographe certes de mode mais aussi plasticien. Il a su apporter un regard très frais sur les propositions de ses contemporains.


> 62ème Bourse du Talent : Portrait, Juin 2015

C’est dans une petite rue étroite du Marais, toute biscornue et très moyenâgeuse, qu’une sublime galerie, la galerie A&Z, sur quatre étages, attendait le jury de la 62e bourse du talent, dédiée au portrait. Sujet complexe à traiter puisqu’il embrasse toutes les représentations imaginaires de l’identité personnelle et intime de tout à chacun, allant de l’auto portrait, à l’expression de la jeunesse ou de la vieillesse, des handicapés ou des défavorisés. Regard dur, compatissant, intransigeant ou humain, quel photographe ne s’est pas posé un jour la question d’arrêter le temps, de proposer un constat de l’image de l’autre, ou de transcender les traces de la vie qui passe. C’est cet exercice que nous ont proposé 12 jeunes talents dans leur interprétation du portrait.



> 61ème Bourse du Talent : Reportage, mai 2015

Quand dans les années 2000 l’agence de reportage Cosmos passe au numérique, les boîtes de négatifs et de tirages photographiques disparaissent, les images se rangent virtuellement dans les disques durs des ordinateurs, l’agence se vide et les tirages disparaissent. C’est en 2007 que Cosmos décide de donner une deuxième vie à ces témoignages photographiques. Cette année, Annie Boulat propriétaire de Cosmos a accepté de recevoir l’équipe de photogaphie.com pour porter un regard sur la Bourse du Talent reportage. C’est avec une joie et un honneur partagé que Didier de Fays vient d’organiser le jury de la 61e bourse du talent dans un lieu qui a vu passer bien des reporters avec leurs photos et témoignages des moments forts internationaux.

 


> 60ème Bourse du Talent :Paysage, Décembre 2014

C’est au sein de sa galerie, dans une ambiance de légèreté et d’humour sans pareil, qu’Agathe Gaillard nous a reçu pour la soixantième Bourse du Talent. Cette femme à l’élégance naturelle, au mot juste et au regard en avance sur son temps, a eu l’audace de créer la première galerie photographique en 1975. Son lieu chargé d’histoire, où passaient régulièrement Henri, André, Édouard, Robert, Gisèle* et les autres, laisse planer un grand respect de la photographie, entre classicisme et innovation. C’est sous ses poutres en bois brun foncé de l’arrière salle, typique du quartier du Marais, que le jury a pu découvrir les regards particuliers posés sur le paysage, puis délibérer en toute quiétude.

Lire la suite

> Troisième exposition Herez : octobre 2014

Herez accueille une nouvelle génération de photographes

Pour continuer notre souhait d’accompagner des photographes dans leur parcours créatif, nous venons d’organiser en nos murs la troisième exposition photographique regroupant trois regards issus de la Bourse du Talent. Cette année, la sélection a été exclusivement féminine. Trois femmes, trois regards différents posés sur l’humain se sont emparés de nos murs. Du portrait à la mode, de l’autoportrait à la réinterprétation de l’image de soi, ces photographes nous ont donné à voir, avec légèreté ce qui fait que nous sommes tous uniques. C’est d’ailleurs au cours d’une visite guidée que photographes, invités et collaborateurs d’Herez ont échangé et pu entrevoir les motivations de chacune de ces artistes à construire leur démarche personnelle.

Lire la suite

> 59ème Bourse du Talent : Mode, Novembre 2014

Depuis la précédente Bourse, le jury composé de spécialistes des différents domaines de la photographie, se réunit dans des galeries parisiennes, aux décors fait pour magnifier les images. Quelle belle idée de se retrouver, quatre fois par an, dans ces espaces clairs, où tout est fait pour mettre en avant les travaux des 12 nominés. De grandes pièces vides de superflus, d’immenses verrières laissant passer une lumière naturelle, de longues surfaces blanches où l’on peut facilement imaginer les travaux de ces photographes en herbe rythmer un jour ces murs. Mais pour l’instant le questionnement est de savoir si ces séries tiendraient dans des doubles pages de magazines de mode, avant de tenir sur les murs d’une galerie, ou ceux d’un collectionneur.

Lire la suite

> 58ème Bourse du Talent : Portrait, Juin 2014

Derrière une devanture du XVe arrondissement de Paris se cache, en fond de cour fleurie, un lieu magique, retiré du passage : la galerie Esther Woerdehoff. C’est dans cet espace clair à la verrière lumineuse et aux murs excessivement blancs, que nous avons découvert la grande variété des dossiers pré-sélectionnés.

Portraits de jumeaux, portraits défigurés, portraits de l’Afrique, portrait de femmes ou de minorités ethniques. Les 12 directions assumées nous ont fait découvrir une grande diversité de regards et d’interprétations personnelles.

Lire la suite

> 57ème Bourse du Talent: Reportage, Mai 2014

L’ambiance de cette 57e bourse a été fortement marquée par la disparition de la jeune photo-journaliste Camille Lepage en Centre Afrique, assassinée quelques jours avant. Elle avait présenté un reportage sur le conflit à Bangui où sa sensibilité était au service de la narration. Même si d’autres dossiers ont interpelé le jury, une question a rythmé les débats : regardons-nous avec la même objectivité le travail de “Camille” que les autres dossiers. À qualité égale, la Bourse du Talent doit-elle accompagner un jeune photographe vivant ou soutenir le travail d’un reporter qui a donné sa vie pour informer. Un des jurys c’est exclamé “le travail de Camille est magnifique”
mais il a voté pour Antoine Bruy. Il a choisi de soutenir une carrière. Les débats se sont prolongés. Camille a reçu le prix spécial du jury. Elle le méritait.

Lire la suite

> Exposition BNF 2013

La Bourse du Talent s'expose à la BNF du 19 décembre 2013 au 23 février 2014

Retrouver ici l'ambiance de l'exposition et du vernissage

> 56ème Bourse du Talent : Paysage

Complexité du paysage : Avant d’exposer les vainqueurs des quatre bourses à la BNF en décembre prochain, ce fut au tour la Bourse paysage d’être jugée. Lire la suite

> 55ème Bourse du Talent : mode, septembre 2013

Peter Knapp donne le ton : Sommes-nous ici pour juger les travaux comme une réponse à une commande ou comme la découverte d’un nouveau style ? Devons-nous aller dans le sens de l’image ou dans le sens de l’information ?...Lire la suite

> 54ème Bourse du Talent : Portrait, mai 2013

Des éclairages soignés, des images au traitement esthétisant, décalé ou documentaire n’ont pas laissé insensible le jury. Bienvenue à cette génération qui maîtrise totalement le médium photographique ! Lire la suite

> 53ème Bourse du Talent : Reportage, Avril 2013

Des sujets pertinents, originaux et souvent très sensibles. Ne pas hésiter à prendre des risques pour restituer une histoire forte qui tient en haleine.  Lire la suite

> 52ème Bourse du Talent : Architecture, mode & paysage, octobre 2012

Avant de débattre sur la qualité des images et la construction des sujets, une question surgit : sommes nous là pour juger une démarche émergente, ou l’émergence d’un talent ? La réponse ne se fera pas attendre, nous parlons bien d’émergence de talents. Lire la suite

> 51ème Bourse du Talent : Mode, octobre 2012

Est-il possible de dépasser la représentation classique de la mode au sein d’une démarche conceptuelle ou de l’intégrer dans une approche journalistique ? ...Lire la suite